La production laitière permise par les fourrages

Préserver la quantité de matière sèche : limiter les pertes de MS en accélérant l’acidification  et en améliorant la stabilité du fourrage dans le temps

Préserver les valeurs nutritives : limiter le phénomène de protéolyse lors des phases d’acidification

Favoriser l’autonomie alimentaire des exploitations

Favoriser l’appétence des fourrages

 

Le maintien de la qualité du lait

Limiter le développement des pathogènes : spores butyriques et listéria notamment en maitrisant au mieux le pH des fourrages fermentés

 

Le vieillissement du troupeau

Limiter les risques métaboliques : alcool, levures et moisissures, mycotoxines de stockage et taux d’azote ammoniacal

Les étapes clés pour la réussite des ensilages et des enrubannages

1- Le stade de récolte

Graminées et légumineuses :

  • Epis 10 cm à début épiaison pour les graminées
  • Début bourgeonnement pour les légumineuses

*Attention à la hauteur de coupe et aux apports organiques en fin de cycle végétatif

Maïs : Grain 50% vitreux, laiteux à la pointe

récolte maisrécolte mais

2- La matière sèche

Graminées et légumineuses :

  • 30% minimum pour les graminées
  • 35% minimum pour les légumineuses

*Viser 50% en enrubannage

Maïs : Pour pouvoir tasser correctement le silo, viser entre 32 et 34% de MS, ajuster la finesse et la qualité du hachage et veiller à éclater correctement les grains.

la matière sèchela matière sèche

3- La confection et le stockage

  • Réaliser un bon tassage (200 kg de MS/m3 pour  l’herbe, 240 kg pour un maïs)
  • Travailler par couche fine (20 cm)
  • Utiliser un matériel de tassage adapté  (taille et pression des pneumatiques)
  • 400 kg de poids tracteur/tonne de MS/heure
  • Film de couverture hermétique

*Adapter le nombre de couches pour l’enrubannage

tassage herbe pour enrubannagetassage herbe pour enrubannage

4- La reprise et la distribution

  • Fermeture des silos 3 semaines minimum, idéal 2 mois
  • Optimiser l’avancement du silo : balayage du front en 3 jours, avancement de 30 cm l’été
  • Front d’attaque net
  • Auge propre
  • Outils de reprise et de distribution propres
fermeture des silosfermeture des silos

Le principe de la fermentation

L’objectif est d’atteindre le pH de stabilité le plus rapidement possible. C’est l’acide lactique produit par les bactéries en milieu  anaérobie qui permet d’atteindre ce pH. La vitesse d’acidification et la stabilisation des silos ou des bottes d’enrubannage impactent donc lourdement la qualité des fourrages dans le temps et leurs valorisations par les animaux.

À retenir

  • Moins d’oxygène pour arriver le plus vite en milieu anaérobie lors de la conception des silos ou des balles d’enrubannage.
  • + de bactéries lactiques pour favoriser la production d’acide lactique et atteindre rapidement le pH de stabilité.
  • L’apport d’un complexe enzymatique sécurise le travail des bactéries lactiques.
fourrages exploitationfourrages exploitation